Paroisse
Notre Dame des Collines de l’Herbasse
Paroisse
Notre Dame des Collines de l’Herbasse


« Le temps est comme l’oiseau : si tu ne le saisis pas, il est parti… »
 

Ce proverbe africain nous invite à regarder notre vie à travers les « lunettes de la foi ». Je veux dire par là : vivre l’instant présent comme une grâce que nous procure le temps pascal.
Saint Augustin nous dit que le temps se mesure par rapport au présent. Le présent du passé, c’est le souvenir ; le présent du futur, l’espérance, ce qui nous motive pour aller de l’avant. Et le présent du présent c’est le temps de la grâce (cf Les Confessions).
Ce temps pascal qui nous est offert (de Pâques à Pentecôte) nous donne l’occasion de « vivre ou revivre » notre baptême dans le quotidien et surtout dire notre foi au Christ Ressuscité : «  moi, c’est par mes actes que je te montrerai ma foi  » (Jc 2,18).
Vivre l’instant présent c’est saisir l’occasion d’avancer dans la confiance mutuelle, surtout dans la morosité du moment et aider les autres à trouver sa place là où il est avec les charismes qui sont les siens.
En cette année de la Foi, désirée par Benoît XVI et poursuivie par le nouveau Pape François, la parole du Christ Ressuscité doit résonner dans notre cœur : «  Va dire à mes frères  » ( Jn20,17)… C’est l’expérience que vont vivre les participants de Diaconia 2013 à Lourdes, durant le mois de mai à l’Ascension.
C’est «  allez de toutes les nations, faîtes des disciples  » (Mt 28,19) : accompagner les catéchumènes devenus néophytes, baptisés à la Veillée Pascale, sur ce nouveau chemin chrétien. Notre rôle est immense. Ne laissons pas échapper cette grâce auprès de ceux qui se préparent au baptême, au mariage et auprès de ceux qui demandent un sacrement d’église.
Vivre cette exigence nous paraît bien difficile voire impossible, à vue humaine, mais la présence de Jésus Ressuscité nous fortifie parce qu’Il nous donne son Esprit : « sans moi vous ne pouvais rien faire ». Motivés par l’exhortation de Pierre d’ «  être toujours prêts à rendre compte de l’espérance qui est en nous à ceux qui nous le demandent  » (1 Pi 3,15) , nous savons que les occasions ne nous manquent pas de manifester notre joie d’être disciples de Jésus là où nous sommes.
Mes amis, faisons nôtre cette prière : «  Accorde-nous, Dieu très bon, de voir fructifier tout au long de notre vie les grâces que nous offre le temps pascal  » à la suite de ceux qui ont témoigné, au prix de leur vie, ce qu’ils ont vu et entendu. Que l’Esprit de Dieu insuffle en notre monde une nouvelle Pentecôte d’amour et alors notre vie d’homme et de femme prendra un nouveau sens… parce que nous aurons chacun saisi la chance qui nous est donnée de l’avoir fait fructifiée (cf Jn 15,16). Et c’est là notre bonheur : «  Que ma joie (celle de Jésus) soit en vous et qu’elle soit parfaite  » (Jn 15,11).
Père Alain Revol-Tissot






  Mentions légales   Contact     Administration        Suivre la vie du site    SPIP